Je travaille

AJM - Associations des Jeunes Magistrats

Présentation

L’AJM est créée depuis le 24 juin 2007. La création d’une structure regroupant les jeunes magistrats est une nécessité puisque de fait ce groupe de jeunes magistrats existe déjà pour les médias et les justiciables. C’est aussi et surtout un réel besoin dans le paysage judiciaire afin d’accompagner les magistrats qui débutent leur fonction, de les sortir de l’isolement et d’utiliser cette force d’optimisme pour dynamiser l’institution et sortir de la torpeur actuelle, un peu sur le modèle des Unions de Jeunes Avocats. Il appartient aux jeunes magistrats de construire l’avenir de leur profession, et d’insuffler une évolution des pratiques et de l’institution.

Missions

Le premier objectif de l’AJM est d’informer et donc d’échanger les informations et les réflexions. Etre adhérent à l’AJM c’est recevoir ces informations, en transmettre, participer ainsi à la réflexion collective et au débat, et accepter ainsi de faire évoluer sa pratique professionnelle.

Actions / Objectifs

La veille sur la formation :
- Contacts avec les représentants des AdJ, avec le représentant des jeunes magistrats au Conseil d’Administration, les délégués de promotion, maîtres de conférence et direction,
- Réflexion très rapide sur la formation initiale et critiques du projet concernant le stage avocat de 6-8 mois, notamment au regard du danger de disparition des liens institutionnels de l’école avec ses partenaires associatifs, pénitentiaires etc …
- Sur le recrutement, réflexions sur le test psychologique avec évaluation des différentes pratiques des autres concours administratifs,
- Sur la période des stages juridictionnels, proposition pour une notation efficace, avec pourquoi pas, la reconnaissance par l’ENM du statut de maître de stage formé sur les aspects pédagogiques directement par l’ENM, la liberté de refuser d’être maître de stage afin de favoriser la qualité, et l’équilibre des qualités de notation notamment sur la forme (style administratif notamment)
- Sur la notation finale, détermination de critères sérieux quant au redoublement et à l‘exclusion
- Sur la formation continue, permettre une véritable formation sur la communication
- Réflexion sur la formation continue et la place qu’elle doit prendre lors des décisions de mutation ou de détachement, débat sur la spécialisation des magistrats.

Sur l’accompagnement du statut d’auditeur à celui de magistrat :
- Organisation par région d’une sorte de parrainage facultatif de magistrats acceptant d’aider les nouveaux magistrats à se retrouver dans l’institution et à répondre à leurs questions.

Sur une justice de qualité :
- Échange dans un premier temps via la liste de diffusion des actions et réflexions menées au niveau des tribunaux sur la démarche qualité notamment sur les petites choses d’organisation pouvant faire évoluer la qualité de la justice (dans les services, dans le fonctionnement du tribunal) afin de donner des idées à tous et partager ce qui marche,
- Organisation de débats via la liste de diffusion puis au niveau régional et national sur les réformes de la justice et adoption d’une position commune ou expliquant les enjeux et les problèmes rencontrés
- Diffusion via le site internet, de dépêches afp ou autre, des positions communes ou des débats en cours,
- Organisation d’un espace de réflexion, via le site internet, permettant de confronter les points de vue et accessible aux médias ou autre (dans le respect de notre devoir de réserve)
- Organisation de débats, réunions, conférences, ou colloques mettant en avant notre vision des problématiques,
- Organisation de partenariats solides permettant de réfléchir à ces problématiques ,

Sur la communication et l’éducation civique :
- Échange dans un premier temps via la liste de diffusion des actions et réflexions menées au niveau de chaque pratique sur la transparence de la justice et la communication avec les partenaires et les justiciables, association, maison de justice et du droit, notamment sur les petites choses qui marchent et qui peuvent donner des idées,
- Organisation de manifestations nationales et régionales sur l’information civique, comme notamment l’impulsion au sein des juridictions d’actions de type portes ouvertes ou simulations de procès,
- Propositions pour une justice transparente au niveau national,
- Organisation d’un colloque sur la place des magistrats dans notre société tant l’image de la justice a changé, organisation pour ce faire d’un partenariat avec l’ENM et les AdJ afin d’analyser les attentes des justiciables, de théoriser la nouvelle image de la justice et de proposer en pratique des actions. Ce colloque pourrait permettre à l’AJM d’intervenir rapidement sur la scène médiatique et institutionnelle
- Réalisation de « Kits » pour aider les magistrats, membres ou non, à concrétiser des actions qu’ils souhaiteraient mettre en place (portes ouvertes, simulations de procès dans les écoles…), l’AJM souhaitant donner les outils à chacun pour mener des actions avec plus de facilité.

Nous contacter

Par e-mail : contact@jeunesmagistrats.fr

Site internet : http://www.jeunesmagistrats.fr