Je m'oriente

L'art du CV et de la lettre de motivation

Ce sont les deux sésames qui éveilleront l’intérêt des responsables pédagogiques. Mieux vaut leur consacrer du temps !

Il n’y a pas de formule magique : la lettre de motivation et le CV requièrent quelques heures de réflexion. L’important est d’être le plus concis et percutant que possible. Le but : en une minute au plus, donner l’essentiel de votre parcours et de vos objectifs, et séduire le directeur d’études.

La lettre de motivation : 

A éviter :
  • la lettre passe-partout qu’on devine envoyée telle quelle à 15 directeurs de formations. Argumentez un peu !
  • les fautes d’orthographe. Les correcteurs automatiques de nos ordinateurs n’ont pas encore eu leur peau. Et rien de tel pour mettre un responsable pédagogique en rogne. Ne donnez pas l’impression de postuler à la va-vite.
  • les erreurs d’inattention de type… oublier de modifier un en-tête ou le nom de votre contact si vous envoyez votre candidature à plusieurs formations. Relisez-vous !
 
A peaufiner :
  • la clarté et la qualité de l’écriture
  • l’explication de vos choix : de diplômes, de matières, d’établissements, de formules (alternance, cours par correspondance, etc.), de cursus à l’étranger.
  • la personnalisation. Ajoutez le nom du responsable, ses coordonnées, éventuellement quelques éléments qui montrent que vous avez consulté le programme, etc.
 
Et les incidents de parcours ?
  • Première règle : soyez bref. Une expérience « digérée » s’explique en peu de mots...
  • Vous vous êtes mal orienté ? Dites-le et exposez les raisons du choix initial.
  • Vous avez eu de mauvais résultats ? Inutile de trop détailler les accrocs de vos premières années. Ce sont surtout les notes de L3 qui compteront pour la constitution du dossier (mais veillez à ce que vos notes de M1 ne viennent pas « plomber » votre candidature !)
  • Des problèmes personnels ou familiaux vous ont freiné ? Donnez les détails suffisants pour en comprendre l’impact sans déballer votre vie privée.
  • Montrez que vous avez surmonté vos problèmes, grâce à de meilleures notes, une réflexion poussée sur vos objectifs professionnels, etc.

Le CV 

  • Maître mot : concision. A votre âge, le CV tient sur une page.
  • Précisez votre objectif professionnel.
  • Structurez et aérer la présentation.
  • Soignez la chronologie : votre diplôme le plus récent apparaît en premier.
  • Valorisez votre expérience professionnelle : décrivez la fonction (ou le stage), les dossiers traités, l’activité de l’employeur, vos responsabilités éventuelles…Vous n’avez à votre actif que des jobs étudiants ? Mentionnez-les (rapidement s’ils n’ont rien à voir avec votre formation). Ils démontrent une maturité, un dynamisme. Nombre d’étudiants en droit se sont peu frottés au monde du travail.
  • Mettez en avant votre niveau de langues. Si vous êtes très bon en anglais, dites-le. C’est plus rare que vous ne pensez.
  • Signalez les mentions obtenues avec vos diplômes.
  • Soulignez vos traits distinctifs, de type engagement associatif ou sportif : il faut valoriser ce qui n'est pas universitaire. Pointez les responsabilités que vous avez prises : présider une association, collecter des fonds pour une compétition, assumer la communication numérique d’une struture, etc.
  • Actualisez régulièrement votre CV !
 
Relisez-vous !
Vous avez terminé de rédiger les deux documents ? Relisez-vous une première fois, à tête reposée, pour vérifier qu’un fil directeur ressort de votre CV, qu’aucune partie n’est floue et que votre lettre de motivation va droit au but. Demandez son avis à un tiers de confiance. Ciselez la formulation si nécessaire puis posez les documents, qui doivent maintenant être dans leur version définitive. Partez faire autre chose. Puis relisez-les une seconde fois avec l’unique objectif de traquer les fautes. Préoccupez-vous seulement de grammaire et d’orthographe, ne modifiez plus le texte.
 
L’envoi par Internet
  • Vous pouvez intégrer à votre CV quelques liens : vers une de vos formations ou employeur, un mémoire en ligne, un blog s’il est sérieux et dans votre domaine...  N’abusez pas, ils ne sont là que pour compléter des points clés de votre profil. Au-delà de quatre ou cinq liens, vous perdrez votre lecteur.
  • Pas de présentation sophistiquée : du texte mis en forme sous word suffit, avec éventuellement une photo en format réduit. Les fichiers lourds qui mettent plusieurs minutes à s’afficher agacent ceux qui les reçoivent et ne passent pas toujours les pare-feux des Universités.

Le conseil en plus : Après l’envoi de votre dossier, appelez pour vous assurer qu’il a bien été reçu. Les mails se « perdent » facilement… Ce sera aussi un gage de motivation. Profitez-en pour vous faire confirmer de nouveau les échéances de la sélection.