Je m'oriente

La tentation du double diplôme

Au fil des ans, l’idée de double formation a fini par s’immiscer dans les cursus universitaires. Car la mondialisation multiplie les opérations complexes réalisées non pas selon le droit de tradition civiliste mais selon la common law. 

Les premiers à s’être déclarés friands de juristes au double profil sont les cabinets d’avocats. Les détenteurs de LL.M anglo-saxons y sont particulièrement recherchés. Les cabinets d’affaires vont également recruter en direct sur les campus des écoles de commerce, tout comme les grandes entreprises, qui privilégient les juristes capables d’avoir une approche "business" des dossiers. Dans les domaines de la fiscalité et des fusions et acquisitions, les étudiants optent souvent pour l’un des masters juridico-financiers de ces écoles pour compléter leurs diplômes universitaires.

Lire la suite