Je m'oriente

Formations complémentaires : les diplômes d’université

Juristes : quelles formations pour le digital ? 

En complément des études juridiques, certaines formations courtes permettent de gagner en compétences pour participer à la transformation digitale et en tirer parti (maniement des nouveaux outils numériques, traitement des données, conception, etc.).  Le panel de formations ne cesse de croître. Voici quelques références.

- L'université Paris 2 a développé, au sein de son centre de formation permanente, plusieurs diplômes d'université (DU) intéressants, ouverts en général aux étudiants inscrits en licence ou master et aux professionnels :

  • Le  DU "transformation digitale du droit et legaltech" est en place depuis la rentrée 2017. Très axé sur les projets de digitalisation ou d'entreprise, il est dirigé par le professeur Bruno Deffains et associe, notamment, EY Société d'Avocats, IBM, Google, l'association Open Law et Le Village de la Justice. Les étudiants présentent en fin d’année un projet de digitalisation. Il s'adresse aux étudiants et professionnels du droit, aux ingénieurs, aux acteurs du numérique… Il est proposé en formation initiale ou continue.
 
  • Le DU "protection des données/data protection officier" vise à « permettre à des personnes ayant une première expérience en entreprise (droit, informatique, ou gestion) d'acquérir les compétences nécessaires pour assumer les responsabilités de "Data Protection Officer" (DPO) au sens du nouveau règlement européen sur la protection des données à caractère personnel (le "Règlement") ». Sous la direction de Bénédicte Fauvarque-Cosson, il n’est proposé qu’en formation continue.
 
 
  • Le DU « droit et technologies du numérique », en formation continue, rassemble plusieurs disciplines représentées à Paris 2 (droit, gestion, sciences politiques, économie, etc.) et les associe à un enseignement centré sur le numérique. Ce DU doit être partie prenante de l’Institut numérique (IDN) de l’université, dont la création, ainsi que celle d’une chaire du numérique, est envisagée en 2018, en collaboration avec le Centre de recherche en droit du numérique (CEJEM).


- L’Université catholique de Lyon (UCLY) propose également un DU « Juriste digital et Data Protection Certified Education » avec entrée dès le Bac +3. La formation diplômante (initiale ou continue) peut être complétée par un certificat "Certificat protection des données 2nd degré" (DPCE).

- Le DU « Droit et Informatique » de l’université Paris 1, en partenariat avec le CAVEJ, mais réalisé en présentiel, forme plus spécifiquement au « knowledge management », c’est-à-dire « la valorisation du savoir-faire technique d’une organisation », ainsi qu’aux nouvelles manières d’élaborer et de référencer la norme juridique. Il s’adresse tant aux spécialistes du droit qu’aux informaticiens, professionnels ou étudiants titulaires d’un Master 1. En 2017, des enseignants et étudiants du DU ont créé Legal Innovation Paris, un lieu pour l’économie numérique du droit. 

- Le DU « Sorbonne IT en droit du numérique » de Paris I est ouvert aux juristes titulaires d’un master 1 ou équivalent ayant au moins deux ans d’expérience. Ce programme en formation continue doit les amener à « maîtriser les enjeux et les mécanismes juridiques particuliers attachés à l'économie numérique » et connaître les règles liées au droit des contrats en ligne, à la fiscalité du numérique, aux responsabilités associées à ces activités, etc.

- Plus ciblé, le DU « cybercriminalité et Investigations numériques légales » de l’université de Montpellier veut éclairer sur les enjeux de la sécurité de l’information et leurs aspects juridiques. Il est proposé en formation initiale à partir de la licence, ou en formation continue pour des professionnels de divers horizons.

- Axé sur l'accompagnement financier des start-ups, le DU « conseils juridiques et fiscaux pour les entreprises innovantes » a été créé en partenariat avec la faculté Jean Monnet de l’Université Paris-Sud/Paris-Saclay et la Haute Ecole des Avocats Conseils (HEDAC). Les étudiants du DU accompagnent la création d’une start-up locale d’ingénieurs au sein de la clinique juridique Paris-Saclay.