'

Etudier en droit

concurrents sur starting block
A l’issue des oraux qui se sont tenus le jeudi 2 juin, le jury du Prix du meilleur jeune auteur présidé par le Doyen honoraire de la chambre sociale de la Cour de cassation Pierre Bailly a proclamé les résultats.

Le premier Prix a été attribué à Lilia Hafsaoui et Haruka Ochi, de l’Université Lyon 2 pour leur article « Baroud d’honneur pour l’article L. 2254-1 : vers une révolution copernicienne ? ». Le Prix est doté d’une somme de 5 000 euros. L’article sera publié dans la rubrique Forum de la Semaine sociale Lamy.

Le second Prix a été attribué à Anne Lescure, de l’Université Bordeaux IV pour son article « Un contrat de travail entre résistance et soumission face à la norme conventionnelle ». Le prix est doté d’une somme de 2 500 euros. L’article sera publié sur le site Lamy étudiants.

Le jury était composé de Gilles Auzero, Professeur à l’Université de Bordeaux, Françoise Champeaux, rédactrice en chef de la Semaine sociale Lamy, Frédéric Géa, Professeur à l’Université de Lorraine, Laurence Pécaut-Rivolier, ancienne Conseiller référendaire à la chambre sociale de la Cour de cassation,  Yasmine Tarasewicz, avocat, cabinet Proskauer et Jean-Paul Teissonnière, avocat, cabinet TTLA

départ starting block
Les Éditions Lamy/Wolters Kluwer France, en partenariat avec l’Autorité de la concurrence, lancent la septième édition du Concours Lamy de la concurrence.

Celui-ci est ouvert aux étudiants préparant un diplôme de niveau Master 2 comportant des enseignements en droit de la concurrence, aux élèves des écoles de formation des barreaux ou centres de formation professionnelle d'avocats, aux avocats justifiant, à la date d’ouverture du Concours, d’une pratique de moins de trois ans depuis leur première inscription au Barreau et à toute personne pratiquant le droit de la concurrence dans une structure autre que cabinet d’avocats (par exemple, au sein de la direction juridique d’une entreprise) et justifiant, à la date d’ouverture du Concours, d’une expérience professionnelle de moins de trois ans depuis son dernier diplôme obtenu.

concurrents sur starting block
En partenariat avec le cabinet Proskauer et la société d'avocats Teissonnière, Topaloff, Lafforgue, Andreu, la Semaine sociale Lamy organise la troisième édition du « prix du meilleur jeune auteur en droit du travail », à destination des étudiants en master 2 recherche ou professionnel en droit social. Il s’agit pour les candidats de rédiger un article sur un sujet d’actualité en droit du travail (20 000 signes, espaces inclus). Les cinq meilleurs candidats seront auditionnés par le jury.m
Le premier prix est doté de  5 000 euros et d’abonnements aux publications du groupe Wolters-Kluwer.
Le second prix est doté de 2 500 euros et d’abonnements aux publications du groupe Wolters-Kluwer.
Le jury est présidé par Pierre Bailly, doyen honoraire de la chambre sociale de la Cour de Cassation dont voici la lettre

 

Il est composé de :

  • - Yasmine Tarasewicz, Avocat associé, cabinet Proskauer,
  • - Laurence Pécaut-Rivolier, Ancien Conseiller référendaire à la Cour de cassation,
  • - Gilles Auzero, Professeur à l’Université de Bordeaux ,
  • Frédéric Géa, Professeur à la Faculté de droit de Lorraine,
  • Jean-Paul Teissonnière, avocat associé, cabinet TTLA
  • - et Françoise Champeaux, rédactrice en chef de la Semaine sociale Lamy.

Sujet du concours 2016 : 
L’évolution des rapports entre contrat de travail et convention collective

Les candidats peuvent formuler un sous-titre qui exprime l’orientation de leur propos.


Règlement du concours

 

S'inscrire au concours et  envoyer l'article


Attention : l'envoi des articles doit se faire par voie numérique avant le vendredi 15 avril 2016 23h.


 

Droit du travail, droit vivant 2016 est paru
« Droit du travail, droit vivant », l’ouvrage de référence en matière de droit social, avec plus de 110 000 exemplaires vendus depuis la 1re édition ! Nouvelle édition à jour des lois Macron et Rebsamen, et des arrêts de juillet 2015.

Savoir comment fonctionne une clause de mobilité, si l’on peut être sanctionné pour des dérapages sur Facebook un samedi soir ou à quelles conditions l’entreprise peut licencier en cas de difficultés économiques sont des questions auxquelles tout salarié et tout employeur devraient pouvoir répondre. A fortiori, car les risques sont encore plus importants (grève, tribunal correctionnel), savoir quelle attitude adopter dans les rapports collectifs du travail.

Accessible au non-spécialiste, cet ouvrage veut faire connaître mais surtout comprendre de l’intérieur cette matière passionnante qu’est le droit du travail d’aujourd’hui.

Cette 24e édition a bien sûr intégré les évolutions légales de l’été 2015 : la loi Macron modifiant la procédure prud'homale et le droit du licenciement économique, mais aussi la loi Rebsamen sur le dialogue social qui veut simplifier le fonctionnement des institutions représentatives du personnel. Sans oublier les évolutions jurisprudentielles les plus récentes : strict encadrement du forfait-jours, religion au travail et licenciement, prise d’acte de la rupture, premiers arrêts du Conseil d'Etat sur le contrôle administratif des PSE.

Dans un style vivant, avec de multiples exemples concrets, l’auteur invite à suivre l’itinéraire d’un salarié, de l’embauche à la rupture du contrat de travail. Après une première partie sur la relation individuelle de travail, la deuxième s’intéresse aux rapports collectifs : syndicats, mais aussi délégués du personnel, CE et CHSCT reconfigurés par la loi Rebsamen.

Très mouvementée, la troisième partie traite des conflits et surtout du nouveau droit de la négociation collective. Sept ans plus tard, la loi refondatrice du 20 août 2008 a produit tous ses effets, non sans quelques surprises : de solides restructurations syndicales dans les entreprises, mais aussi des acteurs et des accords collectifs plus légitimes.

Questionnaires d’auto-évaluation et mini-cas pratiques permettent au lecteur de faire régulièrement le point.

 

Auteur : Jean-Emmanuel RAY est professeur à l’Ecole de Droit de Paris I - Sorbonne où il dirige le Master professionnel en apprentissage «Développement des Ressources Humaines », et à Sciences Po Paris.


Prix : 39 € TTC

Pour commander, rendez-vous sur le site WKF.FR

Bookmark and Share
réalisé par Primo&Primo